Une histoire de fraternité

 

genevieve genevieve  C’était l’avent 2020, dans une région étendue appelée diocèse de Cambrai. Des personnes étaient en mal être…une étrange maladie avait fait son apparition et avait suspendu les relations et les projets. C’était dur à vivre !

Quelques personnes soucieuses de leur apporter un peu de réconfort avaient trouvé un moyen quotidien, durant un temps tout aussi exceptionnel…l’avent… de garder un lien et d’alimenter l’espérance de chacun.

Une petite armée de lutins s’est donc mise en marche pour penser, créer, confectionner, ce qui allait chaque semaine, parvenir au domicile de ces personnes. Evidemment les moyens de mise en œuvre étaient réduits, les rencontres interdites…et il y avait de multiples obstacles… tout le monde n’avait pas d’internet, de téléphone. Mais quand il s’agit de vivre la fraternité, alors il n’y a plus de frontières.

L’Esprit Saint est venu et d’autres lutins ont donné aussi de leur temps et de leur dévouement à la cause. Oui, Les lutins de la fraternité se sont multipliés tout heureux de rendre service à leur tour. Il y avait ceux de l’ombre, et ceux de la lumière…Quelle belle surprise ! car c’est 140 enveloppes qui ont pu ainsi être acheminées chaque semaine à travers le diocèse.

 Sur chaque grande enveloppe, était indiqué que l’ouverture ne devait se faire que le dimanche !! Tiens, tiens !?   Figurait aussi une phrase…un peu mystérieuse, mais en ouvrant, (le dimanche évidemment !) on découvrait un poster avec cette phrase, le texte d’évangile, et une méditation…Encore plus étrange, une enveloppe plus petite se trouvait au fond avec la consigne « ouvrir le lundi… »et au verso « 1 Par jour ! ». Il fallait encore patienter…C’est vrai que l’avent c’est le temps de l’attente…mais quand même nous étions impatients ! Ah ! lundi, chouette ouvrons ! Oh, un ange en couleur avec un qualificatif s’y trouvait…et un petit mot nous interpellait. Et cela chaque jour de la semaine ! Le dimanche nous ouvrions l’autre enveloppe transmise dans la semaine. Chaque grande ou petite enveloppe était une surprise car chaque semaine on découvrait soit une proposition de faire une couronne de l’avent, soit une crèche dont les personnages nous étaient adressés au fur et à mesure. Puis, une enveloppe spéciale Noël et la dernière fut pour l’épiphanie.

francine (2) francine (2)  

nicole et christian nicole et christian  La fraternité se gagne…rend heureux…à travers chaque situation cela est possible.

Nul doute on se souviendra de cet avent différent !!

Article publié par Solidarité Quartier • Publié le Mardi 12 janvier 2021 • 102 visites

keyboard_arrow_up